dimanche 11 novembre 2012

Communiqué de Nathalie Arthaud : Compétitivité : les vœux du patronat sont exaucés, les engagements vis-à-vis des travailleurs sont piétinés

C’est Noël en novembre pour le patronat ! Le gouvernement lui offre 20 milliards d’euros, soit une baisse de moitié de l’impôt sur les sociétés.

C’est un cadeau sans contrepartie. Le gouvernement prétend que ces milliards doivent "inciter" le patronat à investir, mais depuis des années, les grandes entreprises, celles qui exportent et qui n’ont que le mot "compétitivité" à la bouche, dépensent plus en dividendes qu’elles n’investissent !

Pour financer son cadeau au patronat, le gouvernement piétine sans vergogne son engagement de ne pas augmenter la TVA. Mais si cette TVA était injuste sous Sarkozy, elle le reste avec Hollande !

Les travailleurs vont payer à double titre : par l’augmentation de la TVA et par la réduction des dépenses publiques qui va encore dégrader les hôpitaux, l’Éducation, les transports et priver les collectivités de ressources indispensables pour la population.

Il n’aura pas fallu longtemps pour que le gouvernement socialiste montre à quel point il est prêt à s’aplatir face au patronat et capable des pires attaques contre les travailleurs.

Nathalie Arthaud, le 06/11/2012

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire