mercredi 12 décembre 2012

Au Conseil municipal du 10/12/2012

A propos du débat d'orientation budgétaire :

Dans les communes de plus de 3500 habitants, ce débat est obligatoire, et censé expliquer aux habitants de la commune la politique budgétaire de la Mairie. 

A cette occasion le Maire a présenté le budget municipal en le situant dans le contexte économique mondial, national et local.

Voici mon intervention pour dénoncer la politique de l'actuel gouvernement qui, comme l'ancien, fait peser l'austérité sur les couches populaires :


"Vous dites que les malheurs des uns induisent les malheurs des autres. Il vaudrait 100 fois mieux dire que le bonheur des uns implique le malheur du plus grand nombre. Vous parlez de la récession, notamment en Grèce, mais il est vrai que cette récession est bien due à la politique d'austérité que les banquiers comme tous les grands groupes industriels, relayés par les gouvernements, imposent aux populations, en Grèce, mais aussi ici.
Le budget 2013 de Saint Martin le Vinoux s'inscrit dans le cadre de la politique du gouvernement Hollande-Ayrault. 
C’est la même politique que celle de Sarkozy-Fillon..."

Lire la suite...




Sur la demande au préfet d'autoriser l'installation d'un système de vidéo-protection sur le territoire de la commune.


"Je m'abstiens sur cette délibération. Comme toute l'équipe municipale, je suis tout à fait préoccupée par la dégradation de la vie quotidienne des habitants de la commune. Mais, comme je l'ai déjà dit ici, en avril 2011, et je n'ai pas changé d'avis, je ne suis pas convaincue par l'efficacité de ce genre de dispositif. Les études montrent que la vidéo surveillance permet de repérer à peine 3% de la délinquance sur la voie publique et d'élucider moins de 2% des enquêtes policières. D'ailleurs, si l'installation de caméras a permis aux commerçants de Bellecroix de retrouver un peu de sérénité, et c'est tant mieux,  elle n'a pas résolu le problème de fond (qui est certes complexe) : on a vu les incivilités et autres trafics se déplacer ailleurs sur la commune. 


On va aller jusqu'où ? Après la mairie, après le centre commercial Bellecroix, après le parc Bergonzoli, on va nous proposer d'en rajouter encore ?

Lors du dernier conseil municipal, j'ai déploré " la baisse du temps de travail des médiateurs, passant de 35 à 24 heures hebdomadaires, depuis avril 2012" Et aussi le fait que ceux-ci ne soient pas remplacés durant leurs congés ou maladie, les obligeant à jongler avec les collègues d'autres territoires. Moins de présence humaine, plus de caméras, cette évolution ne va pas dans le bon sens.


Le vrai problème est la lente dégradation des conditions de vie de la population, et le manque de travail et surtout de perspectives pour nos jeunes" !


Sur la demande de mandater le maire pour qu'il mette en place un dispositif de lutte contre l'affichage sauvage                                           


"Je voterai contre cette délibération. 

Non pas que je sois pour l'affichage sauvage ! Les habitants ont droit à un cadre de vie propre et les agents municipaux ont autres choses à faire que de décoller ou gratter les affiches ou autocollants.  En-dehors de la période électorale où il y a eu un "fleurissement" d'autocollants, et quoi de plus normal, je ne considère pas qu'il y ait inflation d'affichage sur la commune. 

Je pense, par contre, qu'il faudrait davantage de panneaux expression libre et en bon état. La délibération parle de dix emplacements, ce qui m'étonne d'ailleurs. Il serait utile que les services nous communiquent la liste.

Ce que je trouve par contre très gênant, ce sont les graffitis sur les immeubles, vers les Luciles, par exemple, surtout que dans ce cas, ils sont affreux et n'ont aucun sens".
 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire