vendredi 31 mai 2013

Communiqué de Nathalie Arthaud


Spanghero, Goodyear, IBM : il faut interdire les licenciements !

Les 240 salariés de l’entreprise Spanghero à Castelnaudary ont appris hier qu’ils allaient être licenciés. C’est également ce qui menace les 1 173 travailleurs de Goodyear à Amiens. Et tout ce que le ministre du Travail Michel Sapin a trouvé à dire est que c’était « injuste » dans un cas, et « dommage » dans l’autre. Mais les travailleurs qui vont se retrouver au chômage n’ont que faire de ces larmes de crocodile !


Chez Spanghero, les salariés, qui n’ont fait que leur travail, sont victimes de la filouterie de leurs patrons. Goodyear, n°3 mondial du pneu, gagne de l’argent mais en veut plus. Même chose pour IBM, qui affiche 2,5 milliards d’euros de bénéfices mais veut supprimer 689 emplois en France. Les travailleurs de Spanghero, Goodyear et IBM sont victimes de la rapacité patronale. Seule l’interdiction des licenciements forcerait tous ces patrons à assumer leurs responsabilités. Ce serait une mesure de salut public.

Seuls les capitalistes ont intérêt au chômage. Parce qu’ils en profitent pour mener leur chantage contre les travailleurs et imposer leurs conditions. Mais, à part eux, toute la société a intérêt à éradiquer ce fléau, et à ce que l’on répartisse le travail entre tous avec un salaire plein et entier.

Alors, je suis pleinement solidaire des travailleurs qui refusent de se laisser voler leur emploi ! 



Nathalie Arthaud

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire