mardi 28 octobre 2014

Rythmes scolaires : une réforme qui cache mal une dégradation de l'Éducation nationale

Article paru sans "Le Bref", journal d'information municipal - Octobre 2014

"Dans la commune, les avis des parents sont très partagés, malgré les réaménagements effectués pour cette rentrée. Fatigue des enfants, surtout pour les plus petits, activités payantes, et pour le personnel communal une surcharge de travail. 

En rallongeant la semaine des écoliers, le gouvernement n'a pas redonné à l'Éducation nationale les moyens indispensables pour prendre en charge correctement les enfants. Il impose même que ce soit les budgets des communes qui assument les frais occasionnés par cette réforme.

C'est un choix politique du gouvernement qui verse des milliards aux actionnaires des grandes entreprises, des milliards qui manquent aux services publics !".

Christine Tulipe – Lutte ouvrière, faire entendre le camp des travailleurs

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire