mardi 18 novembre 2014

STMicroelectronics : non aux suppressions de postes !

ST emploie 45 000 salariés dans le monde, dont 11 000 en France. La direction a annoncé 450 suppressions d’emplois dans le monde. En France, un plan de 'départs volontaires' de 150 salariés est prévu d’ici au troisième trimestre 2015. Mais au vu du marché de l'emploi et des primes de départ peu alléchantes, cela risque de devenir pour certains un départ imposé. Beaucoup de salariés croulent déjà sous le travail : ces suppressions d’emplois ne vont faire qu’augmenter la pression.

Pourtant, ST a reçu plus d’un milliard de subventions de l’Etat et des collectivités locales pour ses usines de Crolles et de Grenoble, On voit bien que les subventions publiques n'empêchent en rien les suppressions d'emplois. Pour les actionnaires, un seul objectif : réduire les investissements quels qu’ils soient pour tirer le plus de profit possible de la production.

Alors, ce qui est à l'ordre du jour c'est bien de préparer la riposte pour imposer l'interdiction des licenciements et le contrôle des entreprises par les travailleurs et la population !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire