vendredi 12 juin 2015

Rejetons le nationalisme et le protectionnisme !

Article paru dans "Le Bref", journal d'information municipal - Juin 2015

Il n'y a pas de semaine où l'on apprenne le naufrage de migrants en Méditerranée, fuyant, au péril de leur vie, dénuement, bombardements, ou dictatures.

On veut nous convaincre que l’on ne peut pas "accueillir toute la misère du monde". Mais l’Europe n’a jamais été aussi riche. Il y a misère parce que les capitalistes contrôlent les richesses et prospèrent sur l’exploitation.

En pillant les pays pauvres, en s’appuyant sur des régimes sanguinaires, en intervenant militairement, les puissances capitalistes transforment la vie des populations en enfer.

Ici, nos exploiteurs ne se soucient pas plus de notre vie que de celle des migrants. Quand on est licencié, qui s’inquiète de savoir que l’on tombe dans la pauvreté et comment on va payer le loyer et les factures ?

Travailleurs, ne nous battons pas entre nous. Imposons le contrôle sur les richesses que nous produisons pour qu’elles ne soient pas accaparées par une minorité.

Christine Tulipe – Lutte ouvrière, faire entendre le camp des travailleurs

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire