mercredi 6 avril 2016

Imposons le retrait total de la loi El Khomri

Tribune parue dans "Le Bref", journal d'information municipal - Avril 2016
 
Le gouvernement voudrait faire passer sa « loi Travail ». Réclamée par le grand patronat, amendée ou non, elle imposerait aux travailleurs plus de précarité et de flexibilité, sans créer un seul emploi.

Dans toute l’Europe, on assiste à une offensive des classes riches contre les classes populaires. Que ce soit en Italie, en Espagne, en Allemagne ou en Grande-Bretagne, la disparition des quelques garanties dont bénéficiaient les travailleurs, loin de permettre une diminution du chômage et une amélioration du sort des travailleurs et des chômeurs, a abouti à l’explosion de la précarité et à l’accroissement de la misère.

Il est vital de s’opposer à cette démolition des droits des travailleurs.

En 2006, la formidable mobilisation contre le CPE (Contrat Première Embauche) a montré qu’une loi, même déjà votée et promulguée, peut être retirée : le gouvernement de l’époque avait été obligé de faire machine arrière, sous la pression de la rue.

Puissent les leçons de 2006 être utiles en 2016 !
 

Christine Tulipe – Lutte ouvrière, faire entendre le camp des travailleurs

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire