mardi 4 avril 2017

Nos intérêts de travailleurs

Tribune parue dans "Le Bref", journal d'information municipal - Avril 2017

"Nous le constatons chaque jour, face au coût de la vie, au montant des loyers, aux factures de toutes sortes, nos salaires, allocations et pensions doivent augmenter d’au moins 300 euros, et ne pas être inférieurs à 1800 euros net !

Contre le fléau du chômage, il faut interdire les licenciements et les suppressions d'emplois, et répartir le travail entre tous, sans perte de salaire.

En 2016, les actionnaires des entreprises du CAC40 ont engrangé 75 milliards de profits. Avec une telle somme, on pourrait embaucher plus de deux millions de salariés correctement payés.

Nos emplois, nos salaires et nos retraites doivent passer avant les dividendes des actionnaires. Et pour cela, nous devons pouvoir contrôler les comptes des entreprises sans risquer d’être licenciés.

Oui, travailleurs, nous avons des intérêts à défendre. Et il faudra les défendre collectivement, quelles que soient notre situation, notre nationalité ou la couleur de notre peau !".
Christine Tulipe

0 commentaires:

Publier un commentaire