mardi 6 mars 2018

Face aux attaques, il nous faut inverser la vapeur

Éditorial de Lutte Ouvrière (extraits)

Avec une croissance de 2 % en 2017 et des bénéfices financiers et industriels spectaculaires, il ne passe pas un jour sans que l’on nous chante les vertus de la reprise. (...) Les cinq millions et demi de personnes inscrites à Pôle emploi apprécieront. (...)

Où est l’embellie pour les millions de femmes et d’hommes qui n’ont que leur salaire, leur allocation ou leur pension pour vivre ? Où est-elle pour les mille salariés de Ford à Blanquefort, pour ceux de Carrefour et des Pages jaunes, menacés de perdre leur emploi ?

Et qu’y a-t-il derrière ce que les commentateurs appellent "l’amélioration du marché du travail" ? Il y a un nombre croissant de jeunes et de moins jeunes forcés d’enchaîner les missions d’intérim, les CDD, les contrats d’alternance sous-payés et les temps partiels. Il y a ces boulots éreintants, comme chez Amazon, que l’on nous présente comme l’entreprise du futur.

Quant aux augmentations de salaire qui découleraient naturellement de la reprise, c’est une blague. Quel patron propose plus de 1 % d’augmentation ? (...)

Il suffit de regarder dix ou vingt ans en arrière pour mesurer ce que le monde du travail a perdu sur les retraites, l’emploi, les conditions de travail ou les salaires. La flexibilité, les cadences et les horaires de travail sont de plus en plus délirants. Plus personne n’est à l’abri du licenciement. Et c’est la même pression à la rentabilité qui s’exerce dans le secteur public, sur le personnel des hôpitaux, de l’éducation, les postiers ou les employés des collectivités.

Tout ça pour que la bourgeoisie augmente ses profits, concentre des fortunes exorbitantes et spécule frénétiquement. (...)

Si nous ne mettons pas un coup d’arrêt à cela, où en serons-nous dans cinq ou dix ans ? Il faut que le monde du travail défende ses intérêts contre le grand patronat et ses valets politiques. Il faut renouer avec les luttes collectives pour inverser le rapport de forces. (...)

Cliquez pour accéder au texte complet

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire