mercredi 5 juin 2019

Combattre collectivement le capitalisme

Tribune parue dans "Le Bref", journal d'information municipal - Juin 2019 
Lors de l’incendie de Notre-Dame de Paris en avril, quelques familles bourgeoises ont déboursé un milliard d’euros en 24 heures. Et on nous répète qu’il n’y a pas d’argent pour embaucher, pour les retraites, les hôpitaux, les écoles ou pour construire des logements neufs ! Ces familles, les Arnault, Pinault ou Bettencourt, s’approprient les richesses créées par ceux qui travaillent. Puis ces capitalistes décident seuls de leur utilisation. Ils les engloutissent dans la spéculation financière qui menace l’économie ou les gaspillent dans des caprices de riches.

C’est aux travailleurs qui produisent les richesses de décider des priorités de la société.

Chacun doit pouvoir vivre d’un emploi payé correctement. Pas un salaire, pas une pension inférieurs à 1.800 euros par mois ! Pour se protéger de l’inflation, il faut les indexer sur les prix. Contre le chômage, il faut interdire les licenciements et créer des emplois, en répartissant le travail entre tous, sans perte de salaire.

                           Christine Tulipe – Lutte ouvrière, faire entendre le camp des travailleurs

0 commentaires: